FANDOM


425px-Propaganda

« Vous n'avez jamais vraiment compris, voyez-vous? Il est de notre devoir de rester fidèle, cela constitue notre plus grande force... Mes amis, c'est un pouvoir que les chiffres ne peuvent égaler.. »

Gelbin Mekkanivelle

Les ingénieux gnomes, maîtres de la technologie, et anciens habitants de Gnomeregan, sont une race d'humanoïdes minuscules qui ont passé des années en exil dans la quartier de la "Brikabrok", au sein de la capitale des Barbe-de-Bronze, "Forgefer" avant de lancer une récupération partiellement réussie de Gnomeregan. Leur base principale est maintenant la "Nouvelle-Brikabrok".

IntroductionModifier

Les gnomes forment un peuple intelligent, courageux, il sont aussi une race excentrique, présentent un paradoxe unique parmi les races civilisées d'Azeroth. Inventeurs brillants, les Gnomes ont subi de grave trahisons au sein même de leur nation, ont frôler l'extinction de leur race, et ont était forcé à un exil massif. C'est leur remarquable optimisme face à de telles calamités qui symbolise le véritable esprit inébranlable des gnomes.

Les Gnomes ont construit des gadgets et de véhicules, tels que les sous-marins et des machines volantes, de l'Alliance pour lutter contre la Horde durant la Seconde Guerre. Ils sont de grands mécaniciens et inventeurs, réputés pour leurs connaissances et leurs natures excentriques. Les gnomes ont une immense ville Technologique, "Gnomeregan", construit dans les montages près de "Forgefer", mais les envahisseurs Troggs ont abattus ses citoyens. Beaucoup de survivants vivent désormais avec les Nains au sein de Forgefer, voyageant parfois avec leurs amis Nains. Mais la grande majorité des Gnomes est encore sous le choc de la destruction de leur ville d'origine et ne sont pas disposés à quitter la sécurité des tunnels nains. En Kalimdor, la plupart des Gnomes restent isolée et coupé du monde extérieur dans Bael Modan.

Même après la décimation de leur race et de la destruction de leur ville, les gnomes sont un lot aimable et bienveillante. Ils se font facilement des amis; pour les autres races, ne pas aimer un Gnome est difficile. Les Gnomes ont une longue durée et vie, et adopte une approche paternelle envers les autres races, en particulier envers les humains. La société Gnome est vaguement organisé, la plupart vivent dans Khaz Modan se mélangent librement avec les Nains, et envoye des représentants pour parler aux divers Rois Nains en leur nom. Les quelques gnomes ont voyagé en Kalimdor vivent d'une manière similaire à Bael Modan.

Les gnomes ont un penchant largement prononcé pour la création de technologie innovatrices. Ils travaillent souvent en collaboration avec des Barbes-de-Bronze sur l'élaboration des plans et des concepts à partir desquels les forgerons Nains tirent leur inspiration.


HistoireModifier

Les gnomes excentriques, brillants, sont l'une des races les plus propres du monde. Une race d'êtres minuscules, les gnomes ont définitivement marqué Azeroth grâce à l'application d'une intelligence collective et à leurs ambitions, éclipsant celle de leurs grands concurrents. Les gnomes sont réputés dans le monde de l'ingénierie et de la mécanique. Largement respectés pour leur connaissance des aspects scientifiques du monde et leur capacité à transformer ces savoirs en véhicules, armures ou armes. Une grande partie de la philosophie gnome se concentre sur des concepts inventifs, il est bon de savoir que les Gnomes portent peu de réflexion sur l'histoire non-scientifique. Avec leur obsession pour le développement de nouvelles technologies radicales, et pour la construction de merveilles d'ingénierie hallucinante, il est étonnant que les Gnomes ont réussi à survivre et à proliférer dans un monde ou la magie est bien plus présente que la technologie. Personne ne sait beaucoup sur l'histoire des Gnomes, même les gnomes en connaissent très peu sur leur propre histoire avant la Seconde Guerre. Historiquement, il y a quelques dossiers de Gnomes qui sont entré en contact avec d'autres races. La documentation historique concerne des Gnomes individuels, entré en contact avec les humains et Quel'doreï à Lordaeron dès l'an -822.


OrigineModifier

Les premiers Gnomes connus étaient les "Mécagnomes", petit, formé en métal, véritable horlogerie vivante, ils fûrent créées par le Grand Architecte Mimiron. Actuellement, personne ne connait la raison de leur création, mais les Historiens Nains pensent "Qu'il est plus probable qu'ils ont été créés pour aider les Titans façonner Azeroth avec la terre et les géants des mers". Ce qui est sûr, c'est que les Mécagnomes furent touchés par la malédiction de la chair ( comme beaucoup d'autres créatures crées par les Titans ), ce qui les a fait tourné progressivement dans la variante que nous connaissons aujourd'hui. Aussi pour des raisons inconnues, la connaissance et le savoir gardé par les création de Mirmiron ont été perdue par la race Gnome. Néanmoins, des informations de cette évolution peuvent encore être trouvés dans divers endroits, ce qui explique progressivement comment les gnomes sont apparus sur Azeroth. L'une des principales sources de ces informations est Gearmaster Méchazod, un Mécagnome découvert par des Gnomes "normaux" dans la Toundra Boréenne lors de la construction d'une piste d'atterrissage. Ce dernier prétend être l'un des premiers "Gnomes" jamais créé, il affirme aussi avoir été conçut par un titan appelé "Le Grand Architecte" dans Ulduar. Mechazod confirme bel et bien que les Gnomes sont un des résultats de la malédiction de la chair, d’ailleurs, se dernier possède également la capacité de supprimer la malédiction, il permet donc aux Gnomes de revenir dans leur état originel. Pourtant, la plupart des Gnomes d'aujourd'hui préféreraient ne pas revenir à se stade, déjà, pour faire simple, la majeur partie du peuple Gnome refuse de croire à une "Aberration de se genre". D'autres traces du passé des Gnomes peuvent être trouvés dans les Pics Foudroyés, région qui contient une grande population de Mécagnomes. Ceux-ci se déplacent même à dos de Mécanotrotteur, monture technologique, adoptées de leurs descendants Gnomes. Malgré la malédiction de la chair, un nombre incroyable de Mécagnomes sont encore encore en vie aujourd'hui, les théories les plus probables sur ce fait serait :

  • Qu'ils sont probablement une version ultérieure.
  • Qu'ils sont une version originale adaptées pour être à l'abri de toute malédiction.

Il est bon de noter qu'une situation similaire a été découverte dans l'évolution des nains .


L'histoire récenteModifier

La première interaction largement enregistrée entre les gnomes et les nains s'est produite un peu plus de 174 ans avant l'ouverture de la porte des Ténèbres. Un explorateur nain découvrit un petit village Gnome, et le nain en question fut littéralement scotché de découvrir l'avancé technologique de ce petit peuple, en effet, les Nains à cet époque, venaient tout juste de découvrir la poudre à canon, ce qui faisait d'eux le peuple d'Azeroth le plus avancé sur la plan "Technologique", bref, l'explorateur Nain fut sidéré de voir ce petit peuple vivre dans un village entièrement automatisé avec des objets technologiques tous plus intrigants les un des autres, tel que les poulets mécaniques. Depuis ce jour, le contact entre les deux peuples a augmenté considérablement, devenu des alliés rapidement, les nains permirent aux gnomes de construire une ville, "Gnomeregan", dans les contreforts de Dun Morogh, près de la capitale des nains, "Forgefer". Il est toutefois , un peu étrange que les gnomes ne furent pas «découverts» bien avant lorsque l'on se rend compte qu'un intellectuel représentant le peuple Gnome étaient présent parmi les membres d'une organisation humaine il y a plus de 2600 ans (voir ci-dessous héritage). Cela implique éventuellement une continuité rétroactive. Prospérer dans la techno-ville merveilleuse de Gnomeregan, les gnomes partageaient les ressources de Dun Morogh avec leurs cousins ​​nains. Bien que les Nains aient une certaine fascination pour la technologie et l'ingénierie, seul les Gnomes fournissent des projets visionnaires, permétant d'amélioré considérablement l'éfficacité des armes façonné par les Nains.


La Première GuerreModifier

Lorsque les Orcs de Draenor se précipitèrent hors de la Porte des ténèbres pour causer la Première Guerre, les différents royaumes humains ont décidé de former une alliance afin de les repousser, cette "Alliance" incluat également le peuple Nain Gnome, qui après avoir assisté à l'attaque des Orcs à Forgefer décidérent de riposter. Lors de la première guerre, pour une raison inconnu, les Gnomes ne disposaient pas de leur propre représentant aux réunions entre les différentes factions de l'Alliance et ont été représentés par le délégué de Forgefer.


La Deuxième GuerreModifier

Les Gnomes ont servi l'Alliance au cours de la Seconde Guerre, fournissant des technologies utiles, telles que les Sous-marins, Gyrocopters, etc.. Ils ont aidé l'Alliance à gagner la guerre, repoussant les orcs à travers le portail. À bien des égards, ils sont la contrepartie des gobelins qui soutenaient les orcs avec leurs propres inventions. Cette bataille technologique entre Gnomes et Gbelins a survécu jusqu'à ce jour, et a récemment été l'un des arguments utilisé par le cartel Baille-Fond pour rejoindre la Horde.


La Troisième GuerreModifier

Étrangement, les Gnomes ont refusé d'envoyer un seul de leur membres pour aider leurs alliés lors de l'invasion de la Légion ardente au cours de la Troisième guerre. Bien que leurs conceptions ont également contribué à inverser le cours de la bataille, l'étrange réaction des Gnomes de retenir leurs pilotes, choqua à la fois les Humains, les Marteaux-hardis et les Barbes-de-Bronze. Lorsque la troisième guerre fut terminée, l'Alliance découvrit la raison du repli soudain des gnomes. Apparemment, une menace barbare ancestrale venu des entrailles d'Azeroth appelé "Troggs" avait envahi Gnomeregan. Sachant que la priorité de leurs alliés était la défaite de la Légion ardente, les gnomes décidèrent de se battre seuls contre les Troggs. Bien qu'ils aient combattu vaillamment contre les Troggs, Gnomeregan était perdu d'avance, et près de 80% de la race gnome a été éliminée lors de sa chute. Les survivants fuirent en masse vers Forgefer.


Au lendemain de la chute de GnomereganModifier

Majoritairement rallié à l'Alliance, les Gnomes passent leur temps à élaborer des stratégies et des armes qui leur permettront de récupérer leur ville ravagée et se construire un avenir meilleur. Actuellement, les gnomes peuvent être vus vivre dans de nombreuses villes de l'Alliance et dans les villes neutres comme Sombre-Comté et Gadgetzan. Beaucoup de gnomes peuvent également être trouvés à la Piste des Mirages dans les Salines, en concurrence avec leurs rivaux Gobelins. Depuis que la zone a été inondée, la piste a subit quelques changement, désormais il s'agit d'une péniche de course qui est d’ailleurs, co-détenue par les Gnomes. On peut aussi apercevoir la présence occasionnelle de Gnomes dans des endroits comme Tanaris, les Hinterlands et Azshara. La décision du conseil des Gnomes est réuni au sein même de Forgefer dans le quartier appelé Brikabrok. Plus récemment, des campements gnomes ont commencé à apparaître à la lisière du monde, y compris la station de Toshley dans les Tranchantes et Spumelevier ( piste d'atterrissage dans la Toundra Boréenne ). Bien que le motif de leurs activités en Outreterre n'est pas claire, la force gnome en Norfendre est chargé d'établir une base avancée pour la Expédition de la Bravoure. Juste avant le Cataclysme, les Gnomes, dirigé par le Grand Bricoleur Gelbin Mekkanivelle, ont mené une attaque sur les envahisseurs de Gnomeregan. Ce fut une première manœuvre réussie, mais il faudrat du temps avant que l'ensemble de Gnomeregan soit libéré. Dans l'effort en cours pour récupérer Gnomeregan des mains du tyran Sicco Thermojoncteur et de sa cohorte tordus, les Gnomes se sont donc, taillé une base milliaire la "Nouvelle Brikabrok", près des portes de la Techno-ville.


Héritage et PatrimoineModifier

Le premier compte rendu historique détaillé d'un Gnome est celui de Erbag, représentant des Gnomes Tirisfaliens, pendant les premiers jours de Aegwynn. Erbag, a été décrit comme étant très bavard et plutôt impatient avec Aegwynn. Il est un exemple précis et général de la mentalité gnome. Il vivait 844 années avant la Troisième guerre, et parlé à égalité avec ses homologues humains et elfiques, malgré son obscure non-présence dans des documents historiques.

Il est connu que Erbag a été précédée bien avant sa naissance par une Gnome du nom de Indus, elle aussi membre du Conseil de Tirisfal. 2600 années avant la Première Guerre, elle était représentante du peuple Gnome de Tirisfal. Non seulement, elle était respectée en tant que puissante Mage, en suivant le penchant de son peuple pour le bricolage, elle était aussi connu à Dalaran sous le titre de "l'inventeur". Elle était une associée du membre fondateur du Conseil Meryl Gangrorage (alors connu sous le nom Trombhiver). Elle, Meryl, et le reste du Conseil survivant nommèrent le premier Gardien de Tirisfal, un puissant orphelin Mage demi-elfe nommé Alodi.

La récente découverte de leur passé comme Mécagnomes semble être la prochaine étape importante dans l'histoire Gnome.

Il est maintenant connu que les Gnomes ont été créés par Mirmiron et plus tard transformés par la malédiction de la chair, malheureusement, il y a encore beaucoup d'informations manquant entre le moment où ils sont devenus la race que nous connaissons et lorsqu'ils commencèrent à interagir avec d'autres races.

  • Les gnomes n'ont pas eu des rois ou des reines en 400 ans.
  • Il n'y a aucune autre date ou de fait connu ou communiqué impliquant les Gnomes.

CultureModifier

Les Gnomes sont une race de gens ambitieux, dont la vie est validée par une maîtrise remarquable des lois scientifiques de l'univers. Cette vision de la vie leur fait sentir est critiqué par leurs alliés, même si les Gnomes savent que leurs alliés ne le font pas volontairement. Ils ont été une race de chercheurs tout au long de leur histoire, généralement porté sur la science et cherchant à tout prix à éviter les conflits. Toutefois, après la perte de Gnomeregan et des années de difficultés et de survie, entre association accrue avec les nains et d'autres races, ont forcer les Gnomes à prendre les devants, les rendant nettement plus fort et plus à l'aise avec leurs prouesses physiques, leur donnant un avantage lors des combats. Les guerriers Gnome sont donc devenus plus fréquents depuis la perte de Gnomeregan.

Peu de choses sont connu au sujet de la culture gnome. Bien que ce que la vie autour des Gnome n'est pas claire, leur culture est perçu par la plupart des autres races, comme allant de l'avant vers les prochains niveaux de technologie et de connaissances à travers l'expérimentation et le bricolage. ( ce qui est corroboré par les observations et les vêtements des PNJ Gnome).

De ce qui est connu, les Gnomes font suivent une hiérarchie complètement à part des autres hiérarchies connu en Azeroth. Certains ingénieurs Gnomes "supérieurs" peuvent en fait avoir moins de pièces, et posséder des métaux et des ressources similaires que l'ingénieur "ordinaire", car ils ont tendance à partager les métaux précieux entre eux. En outre, le rang "supérieur" est plus facile à gagner en enseignant aux autres, cette action, nécessite bien sûr d'être "Maître" sur un sujet particulier. Les Gnomes ont du mal à comprendre les hiérarchies chez les autres races, notamment les relations Maître-esclaves, qui n'est pas présente chez eux. La relation entre les Ingénieurs Supérieur et Ordinaire, semblent être marqué par le langage, en effet, ses derniers communique par le biais de deux langues totalement différentes.

Les groupes de Gnome sont petits et se forment avec difficulté sur longue période, cependant, quand un groupe s'établie, il dure pour la vie, et un Gnome prévoit raisonnablement beaucoup plus de soutien et de coopération q'un Gobelin, prenons un exemple très simple :


  • Lorsqu'un "enfant" Gobelin quitte sa famille, il doit vivre de ses propres moyens, les familles de gnome ont tendance à rester ensemble au fil des générations, et a posséder, généralement une affaire commune.

On ne sait pas si des "normes sociales" peuvent exister lors des mariages Gnomes, mais Marvin et Tamara Tremblerouage fournissent au moins un exemple d'Homme et Gnome marié.

Une question se pose donc :


  • Des demi-Gnomes peuvent-ils être produits à partir de ce type de relation ?

La réponse est en effet inconnu car aucun cas n'a pu être observé.

Il est également intéressant de noter que lorsqu'une famille Gnome est créée, cette dernière dure pour la vie, en effet, les Gnomes sentent le devoir de rester ensemble et non pas seulement jusqu'à ce que l'amour s'en va, ils rentent donc ensemble même s'ils ne s'aiment plus, ou que l'un n'aime pas l'autre. Par ce fait la question du "Divorce comme chez les Humain" ( ou du Divorce à l'Italienne ) ne ce pose pas.


Foi(s) et Religion(s)Modifier

Contrairement aux Humains, Nains et Draeneï, les Gnomes ne sont pas vraiment en mesure de suivre la lumière pour devenir paladin, Redresseur de Tord ou autre. Ils peuvent toutefois devenir prêtres de la lumière, mais semblent considérer ses capacités de guérison plus comme de la médecine que de la magie. Beaucoup de gnomes sont à l'opposé, assez "sombre", et sont donc capable de devenir voleurs ou même "Sorciers", n'ayant pas de problème avec la commande de sbires qui sont bien plus grand qu'eux-mêmes. Pourtant, certains Gnomes sont victimes de leur problème de taille.

Les Gnomes placent majoritairement leurs fidélité pour eux-mêmes, dans leurs amis, et dans leurs inventions. Quelques-uns suivent un chemin plus noble et pour suivre les Vertus de la Sainte Lumière. Depuis la découverte ( très récente ) de leurs origines par les Barbe-de-Bronze, quelques Gnomes pensent qu'ils peuvent aussi être les créations de Titans, une théorie confirmée par la découverte accidentelle des Mécagnomes. Certaines Gnomes ont été connus en tant que membres des Sœurs de Fer qui ont montré des capacités à transformer leur chair en pierre ou en acier.

LanguesModifier

Les Gnomes parlent le Gnome et le Commun. Les Gnomes connaissent les langues de leurs amis et de leurs rivaux de Gobelins, il est d'ailleurs important de noter qu'un Gnome est capables de parler un nombre incalculable de langue, si bien sûr, ce dernier à été amener à rencontrer la dite race maîtrisant le langage en question. En outre, il n'est pas rare pour les Gnomes de parler d'eux-mêmes à la troisième personne.

Noms et prénoms gnomesModifier

Les parents d'un Gnome donne leur nom à leurs enfants à la naissance. Les Gnomes ont des noms de famille qui représentent les réalisations d'un ancêtre honoré, mais ils ne le garde que jusque la trentaine. À ce stade, la société Gnome attend d'eux qu'ils ont fait leurs propres réalisations, et donc, le Gnome s'invente un nouveau nom qui représente ses propres réalisations. Ce nom prend alors la place de son nom de famille.

Pour plus d'information je vous invite à allez voir se site d'ou j'ai copier/coller les méthodes pour Nom/Prénom Blognomesque

Exemple de nomsModifier

Voici un petit truc qui vous aidera peut-être, basé sur le nom de PnJ et sur la méthode "Deux-mots" :

  • Nom : Boulons, circuit, étincelle, rouage, truc, fusible, machin, ressort, bobine, levier, bulle, gomme, pignon, tuyère, lame, clé, orion etc.
  • Adjectif : Long, Fulgurant, Fin, Sombre, Rapide, Lépreux, Grand, Petit, Extra, Super, Magnifique etc.
  • Verbe : Siffler, Tourner, Cracher, Dérailler, Grincer, Souffler, Pulvériser, Exploser, Rire, Parler, Monter, Couper, Chercher etc.
  • Bruit : Boum, Zé, Mc, Pip, Cree, Flop, Bam, Bang, Plouf, Clic, Brim etc.

Mélangez deux de ces mots et vous obtiendrez un nom ! Magnifique ! Jetez un coup d’œil sur les noms des PnJs et vous verrez cette logique. Certains, en revanche, sont simplement incompréhensible (Mixilpixil, Lemkenilli) mais reste tout de même dans la thématique décrite plus haut.


Exemple de prénomsModifier

Le Prénom est, quant à lui, plus difficile à décrire. Ils ont tendance à être court (2 syllabes), sec et contenant des "K" et des "Z" (Tink, Burbik, Deek, Spark, Wizbang). On peut aussi trouver des "-le" et des "-y/-ie" à la fin (Herble, Fimble, Razzle, Trixie, Tally, Rillie). Les noms proposés dans le guide RPG de WoW sont très différent des noms PnJs et optes pour un son plus "gloup" (Avec des "O", des "G" et des "B", "CH") que sec. Par exemple, Hagin, Snoonose, Beggra, Sorassa, Gamash. Donc même Blizzard ne saurait expliquer le prénom des Gnomes. L'important, c'est qu'ils sonnent mignon ou comique.

  • Masculin : Abner, Bingus, Clopper, Fimble, Flickin, Gaxim, Klockmort, Namdo, Pithwick, Sraaz, Tickin.
  • Féminin : Bink, Bossi, Crafty, Dannie, Jalinda, Jemma, Jinky, Prynne, Sassa, Sprite, Tilli.

Souvenez-vous que les Gnomes ont la plus grosse marge de prénom. Prenez avantage à utiliser un nom drôle, idiot, intelligent ou à double-sens pour accrocher les autres joueurs.

TechnologieModifier

Les gnomes ont tendance à concevoir des dispositifs assez complexes, qui sont relativement "sécurisé". Les Gnomes sont à bien des égards perfectionniste, un Gnome peut passer énormément de temps sur l'organisation et la planification d'un projet, pour être sûr de rencontrer le moins de problème possible :

  • Si la conception échoue, il essaie de savoir pourquoi et corriger le(s) erreur(s) si possible.
  • Si elles rencontrent le succès, ils vont continuer à bricoler et à améliorer la conception, souvent pendant des années.

Ainsi, de nombreuses inventions Gnomes disposent d'un degré élevé de complexité et d'une faible chance d'échec, les exceptions étant ceux qui se souillent avec l'énergie du Néant, mais même dans ce cas, ils prennent des mesures pour assurer le pire qui puisse arriver.

Les gnomes passe énormément de temps sur leurs futurs projets, la conception des plans de production et des schémas peut prendre plus de temps que pour réaliser l'appareil. Bien que les résultats de cette attitude prudente, produisent des produits de qualité supérieure avec un meilleur taux de fiabilité, il faut souvent si longtemps lors de la préparation que les dépassements de coûts se compte en dizaine de pièces d'or, même pour un projet banale. Ceci marque une fois de plus la différence entre l'ingénierie Gobeline et Gnome :

  • Alors un Gobelin hurlerais et tuerais à la seule pensée d'un léger dépassement dans le budget attribuer à une invention, un Gnome quand à lui, hausserais les épaules tout simplement.

Une autre différence se fait sentir sur le travail en lui même, par exemple, Si un projet ne fonctionne pas correctement la première fois :

  • Un gnome continuera à bricoler avec elle.
  • Un gobelin la vendra ( y'a pas de petit profit ), et passera à autre chose.

Ainsi, les éléments gnomes ont un taux d'échec très faible par rapport à des éléments de gobelins.

Les Gnomes sont des penseurs novateurs et sont responsables d'une grande variété d'inventions, dont plus d'une qui sont couramment attribué aux nains. Bien qu'ils soient minuscules, les Gnomes pensent grands, il est très courant qu'un Gnome produise un schéma trop complexe pour être réalisé. Pour les Gnomes, la technologie est un mode de vie. Même les Gnomes qui prennent d'autres métiers bricolent souvent dans leur temps libre. En raison de leur curiosité innée, ils produisent une grande variété de dispositifs qui sont intéressants ou amusants mais bien souvent inutile ou irréalisable. Tandis que d'autres pourraient secouer la tête à cette folie, les Gnomes apprécient toute invention, peu importe l'importance de l'objet.


Les dispositifs gnomes connusModifier

Pour vous donner une idée parmi les inventions les plus connu et populaire se trouve :

  • L'agrandisseur de monde.
  • Projecteur de magie -O- matic.
  • Tram des Profondeurs.

Beaucoup de machines de gnome durent depuis longtemps, faisant un capital important depuis des générations. Même après une nouvelle machine, des meilleures machines sont construites pour la remplacer sous peu, les versions plus anciennes sont généralement assez bonne pour être stockées dans des grottes de montagne, pour les réactiver si nécessaire, une nouvelle différence entre gobelin et Gnome est à noter : </u>

  • Bien qu'un Gobelin peut construire une machine plus complexe et puissant pour le même prix, une machine trop complexe peut exploser avant qu'elle ne soit terminé.

Par conséquent, les systèmes les plus avancés comme le Tram des profondeurs sont d'origine Gnome. Les schémas Gnome sont réaliser de tel sorte à ce que les machines et appareils peuvent être construites initialement, en effet un schéma Gnome pour un tel projet aura été pensé des centaines d'années. Toutefois, cela ne veut pas dire qu'ils sont faciles à lire ou facile à utiliser. Les ingénieurs Gobelins ne cessent de dire qu'ils souffrent forts maux de tête lors de la lecture des schémas Gnomes volés et ont tendance à arrêter de lire en plein milieu pour terminer le dispositif par leur propres moyens, ce qui donne des résultats catastrophique la majeure partie du temps.

ApparenceModifier

Les Gnomes sont petits et léger. Ils ressemblent un peu à des Nains, mais ils :

  • Sont encore plus petit.
  • Ne sont pas trapu.
  • Ont de grandes têtes ( en proportion de leur corps ).

Ils ont :

  • Un grand nez.
  • La peau rougeâtre.
  • 'Des grandes oreilles arrondies.
  • Quatre doigts (trois doigts, un pouce) sur chaque main.
  • Cinq orteils.

Ils sont aussi souvent vus avec des lunettes, ceintures à outils et d'autres éléments liés à leurs inclinations technologiques . Avant l'incident Gnomeregan, certains gnomes ( comme Gnoarn ) ont gagné une certaine réputation en portant une coiffure excentrique connu sous le nom de "gnomefro", la couleur de cheveux chez les Gnomes varie énormément, certains ayant même des cheveux rose ou verts naturellement. De part leurs petites tailles les gnomes guerriers sont aussi particulièrement difficile à toucher en raison de leurs styles de combat acrobatiques associés à leur petite taille. Leur petite taille est aussi très avantageuses pour les explorateurs, car même après le Cataclysme, ils sont la race d'humanoïde la plus petite, et peuvent donc par conséquent, aller à certains endroits où des tailles classique empêcherais d'autres races de passer.

Rapports avec les autres racesModifier

Les Gnomes sont probablement les plus indulgents de toute l'Alliance. Ils n'attaqueront habituellement pas un membre de la Horde en dehors des champs de bataille. En fait, ils ne trouvent pas raisonnable de les affronter. La Horde n'a jamais été une menace pour les Gnomes, mais pour l'Alliance. Par-contre, ils ont combattus lors de la Deuxième Guerre, contre les Orcs et les Trolls. Ces deux races sont les seules de la Horde qui pourait entraîner une véritable haine chez un Gnome, ainsi que les Gobelins, évidemment. Leur nature ne les force pas à combattre la Horde, qui n'a pas menacé directement la survie du peuple.

Même chose que pour les noms, je me suis permit de me servir des informations de se site : Blognomesque que je trouve viable, en y ajoutant une touche perso

NainsModifier

Les Gnomes sont de grands amis des Nains de Forgefer. Ils ont été des alliés depuis des générations et ont souvent échangé des idées et des inventions. Leur lien est si grand qu'ils vivent ensemble dans de nombreux établissements, y compris au sein même de Forgefer. de plus, ils partagent une joie de vivre, et une passion pour l'ingénierie (Mais pas la compétence !). En fait, la technologie Naine la plus avancé, soit le char d'assaut et la machine volante, viennent d'inventeurs Gnome. Les Nains ont apportés aux Gnomes la poudre à canon et la forge implacable typique de la race, créant des machines de guerre dangereuses et indestructibles. Bref, ils forment un duo ingénieux pour l'ingénierie. Partageant depuis des années les ressources des montagnes de Dun Morogh et des environs, ils ont créé un réseau commercial très développé facilitant les liens avec l'Alliance. Grâce aux Gnomes, les Nains et les Humains ont ouvert un réseau sans limite pour les composants, minéral et militaire chez les Nains, arboricole et textile chez les Humains. Bref, avec tout le commerce, les Nains ne peuvent se passer des Gnomes, et c'est grâce à la forge et à l'esprit militaire des Nains qu'ils ont pu commencer à reprendre Gnomeregan, les Gnomes ne peuvent désormais se passer des Nains.

HumainsModifier

De nombreux Gnomes ont combattu et sont morts aux côtés des soldats humains et ont été facilement accueilli dans Hurlevent à bras ouverts, mais ils n'ont pas tendance à respecter les humains et leurs principes. Ils n'arrivent simplement pas à comprendre la hiérarchie Humaine.

Ils ont tendance à voir les humains comme un peuple téméraire, ignorant et superstitieux. Les Humains ayant une courte espérance de vie et une technologie peu évolué, ils partagent qu'une chose avec les Gnomes, cette folie de grandeur incontrôlable. Bref, ils sont facilement comparable à Thermojoncteur qui voyait grand et qui était prêt à tout pour obtenir ce qu'il voulait... Il est donc tout naturel que les Gnomes s'en tiennent loin. Lorsqu'ils croisent un humain, ils ont tendance à les aborder comme des enfants.

Quel'DoreïsModifier

Ils se méfient des hauts-elfes, mais c'est aussi tout le monde, de sorte qu'ils, les Quel'doreï sont très proches des Humains, races que les Gnomes ne voient pas spécialement d'un bon oeil, bien que les Quel'doreï peuvent être une bonne source de connaissance, les Gnomes les voient comme des Humains à longues oreilles.

OrcsModifier

Ils combattu la Horde dans la Seconde et ont probablement un peu de rancune contre les Orcs, mais les gnomes sont une gentillesse et beaucoup de pardon et sont prêts à donner aux Orcs une seconde chance, d'ailleurs les Orcs forment un peuple qui excellent sur le plan militaire, les Gnomes sont donc ravie de pouvoir étudier les plans d'attaques d'un Orc.

GobelinsModifier

Les Gnomes et les Gobelins sont de vieux rivaux aux opinions très différentes. Les Gnomes voient les Gobelins comme des ingénieurs amateurs qui vont aveuglément créer des machines à des fins purement monétaire, sans chercher à comprendre la science derrière la technologie. Les Gnomes utilisent une technologie avancée qui repousse les limites du possible tandis que les Gobelins ne cherchent qu'une plus grosse explosion. Bien que les Gnomes détestent les Gobelins, ils ne sont pas en guerre. Les Gnomes naturellement pacifique et les Gobelins naturellement avare, une guerre n'avantagerait ni l'un, ni l'autre. Le meilleur exemple se trouve au centre des Salines, la Péniche de Course de Féplouf et Pozzik. Ici, les Gnomes et les Gobelins cohabitent ensemble, bien que la bagarre éclate souvent au bar de la cité flottante. Féplouf et Pozzik sont de vieux adversaires et collaborent grandement à l'évolution de la Technologie. La rivalité est palpable, créant une forte compétition qui entraîne une course à la perfection. Comme quoi sans les Gobelins, la technologie Gnome ne serait ce qu'elle est... et vice-versa ! Il n'y a donc pas de réel Haine entre les deux peuples, et l'association Gobelin-Gnome peut faire des ravages en terme d'ingénierie ( cela est même logique ), les deux races se complète mutuellement, d'ailleurs une association de ce genre n'est pas toujours simple, le Gobelin reconnait que le profit qu'il pourrait engendrer à l'aide d'un Gnome serait énorme, mais il est retenu par la probabilité du déficit monétaire que pourrait-engendrer l'associé ( Eh oui ! Les Gnomes sont bien souvent des panier percé ! ).

Les Gobelins sont majoritairement natifs de Kezan et se sont séparés progressivement en trois Cartel bien connus ; Gentepression, Kapitalrisk et Baille-fond. Pour faire court, les Gnomes sont de très bon alliés pour Gentepression et la Kapitalrisk, et de ce fait ils ont de très mauvais contact avec Baille-fond.

KaldoreisModifier

Les Gnomes et les Elfes de la Nuit sont en tout point différent. Les Kaldoreï évitent la magie depuis longtemps suite à une guerre interne, et déteste la Technologie qui va à l'encontre du principe de la nature. Bref, ils détestent ce que les Gnomes adorent. Les Gnomes, insouciants et optimistes, ne voient pas pourquoi ils devraient craindre une quelconque invasion démoniaque avec l'utilisation abusive de la magie, puisqu'ils n'ont jamais vécu un drame relié à ce domaine. Par contre, les Gnomes s'intéressent plus aux Elfes qu'aux humains, car ils savent qu'ils sont un peuple de nature passive et débordant de savoir, tout comme eux. Les Elfes n'aiment ( probablement ) pas trop les Gnomes dût au dommage environnemental de ceux-ci, mais le contraire est tout différent. Un Gnome devra donc s'entêter à tirer les vers du nez d'un Elfe de la Nuit, car pour vous, c'est un véritable trésor d'informations. Vous essaierez sans cesse de les convaincre des bienfaits de la magie et de la technologie, histoire d'être ami avec eux, même malgré eux. Vous aurez de la difficulté à vous faire de vrais amis parmi les Kaldoreï, et la plupart du temps, votre relation avec eux ne sera qu'une histoire parmi tant d'autre...

Les Gnomes sur les territoires Kaldoreï sont tolérées, malgré le nombre élevé de gnomes qui travaillent avec les forces obscures, tel que la Légion Ardente, ou le Culte des Damnés. Les Gnomes croient qu'avec leur utilisation de la magie arcanique et la technologie, ils offrent quelque chose qui permet aux Elfes de la nuit d'être protégé. Lors de l'arrivée cataclysmique d'Aile de mort, les ingénieurs gnomes et les sapeurs de la ville Tinker ont aidé à créer canons et les bombes pour les Kaldoreïs, et depuis le retour des Bien nés de Shen'dralar, les Gnomes s’extasient devant tout Kaldoreï, pensant à tord qu'ils sont tous Bien-Nés. Quoiqu'il en soit, ces derniers sont plus enclins à discuter ouvertement avec les Gnomes, et tout cela pour le plus grands plaisir de la petite race !

DraeneisModifier

Les Draeneïs et les Gnomes se respectent et s'admirent, car ils ont deux intérêts communs ; la Technologie et la Magie. Depuis l'écrasement de l'Exodar en Azeroth, les Gnomes n'ont cessés d'étudier ces êtres énigmatiques dans le plus grand des respects. Les Draeneïs voient les Gnomes comme une source infinie d'imagination, des êtres brillants dépourvu de logique... et c'est réciproque. Le Culte voués aux Naaru par les Draeneï, est l'un des seuls sujet dont les Gnomes n'osent parler, et vice-versa. Ce respect qu'ils ont l'un l'autre est primordial et chacun des deux camps le sait, car si l'un des deux décide de parler de religion, il s'en suivra un débat interminable qui risque de venir à bout d'un ou de l'autre. Bref, ils coexistent d'une façon bien étrange, tout ça pour le bien de la Science. Les Gnomes posent sans cesse des questions aux Draeneïs, tandis que ces derniers de nature moins impulsive ne poseront que des questions utiles, lorsque le temps et la situation s'y prêtera. Ce qui est extraordinaire chez les Draeneïs, c'est qu'ils aiment les Gnomes et prennent le temps de répondre à toute leurs questions... Bref, ils sont la seule race de l'Alliance à avoir cette patience, et les Gnomes adorent.

TaurensModifier

Dans les fait, les Gnomes et les Taurens ne se sont probablement pas croisé avant l'An 25. C'est donc une relation toute récente qu'ils ont. Malheureusement pour eux, ils sont poussé à se combattre pour leurs faction. Tout les deux sont généralement pacifique mais la ressemblance s'arrête ici. Les Taurens, tout comme les Elfes de la Nuit, adorent la nature et repoussent la technologie. Le Tauren réagirait probablement comme un Elfe de la Nuit face à un Gnome, mais avec une patience à tout épreuve. Et les Gnomes, eh bah les Gnomes, ils veulent en savoir plus sur ces bovidés bipèdes ! Les Taurens sont, pour les Gnomes, un peuple inoffensif, et pas dangereux pour le moins du monde ( et vice-versa ).

D'ailleurs peu de Tauren perdent leur Sang-froid devant un Gnome, la patience légendaire de se peuple, leur permet de répondre à bon nombre de question d'un gnome et de discutez longuement et de débattre d'un bon nombre de chose.

TrollsModifier

Les Trolls sont reconnus comme des êtres sadiques, aux couleurs laides et à la mentalité tordue. De plus, la majorité des Gnomes ont perdus des proches aux mains des Trolls lors de la Deuxième Guerre. La tendance à vénérer des forces invisibles et à vouer un culte pour le vaudou rend les Trolls ridicules pour les Gnomes. Néanmoins, certains Gnomes qui ont pu observer les pouvoirs incommensurables des loas a travers certains Trolls, peuvent tenter de comprendre les forces impliquées dans la magie mystique du vaudou, mais sont majoritairement reclus de la société Gnome et reconnus comme fou.

Il est bon de noter qu'un Gnome qui aurait vu les puissants pouvoirs "Vaudou" deviennent réellement fou et commence à s'habiller comme un Troll, et à essayer d'agir comme eux.

RéprouvésModifier

Les Réprouvés sont des scientifiques et alchimistes de grands talents, tout comme les Gnomes. Seulement, tandis que les Gnomes cherchent à travers la science le savoir et l'utilité pour servir sa propre personne, les Réprouvés utilisent la science pour arriver à leurs fins ( et leurs fins impliquent souvent la mort ). Néanmoins, les Gnomes vont adorer discuter avec un Réprouvé. Les Démonistes vont probablement axé la conversation sur des recettes destructives, mais la majorité des Gnomes vont plutôt s'intéresser à la composition de la Peste, de la Lèpre ou encore étudier les os, de ce qui les retient ensemble, l'histoire tragique de Lordaeron ou encore celle d'Arthas. Bref, c'est une source infinie de secrets du passé, bon nombre de gnome lépreux, non-mort ( ou tout simplement trop curieux, ou complètement fou ), sont accueilli dans les égouts de Lordaeron, d'ailleurs un grands nombre de Nécromancien Gnome y a trouvé refuge, un Réprouvé à conscience qu'un Gnome n'est pas spécialement dangereux, et qu'il est également une source de savoir qui pourras toujours être utile.

La majorité des Machines de guerre de Sylvanas, proviennent des Gnomes, cette information n'est pas à mettre de coté.

Sin'doreiModifier

Les Gnomes ont combattus à leur côté durant la Seconde Guerre et partagent cette passion pour la Magie. Les deux races sont très proches, travaillant ensemble parmi le Kirin Tor (Dalaran). Les Mages enregistrés au Kirin Tor seront amicaux avec les Elfes de Sang et vice-versa. Tout les deux veulent faire avancer la Magie et n'ont aucun différents autre que ceux de l'Alliance contre la Horde. Comme les deux races sont naturellement doués dans le maniement des arcanes, c'est une trêve qu'ils ont élaboré pour le bien de la Magie. Les Elfes de Sang ayant évolué à l'encontre des Elfes de la Nuit, et s'étant séparé des Quel'doreï, ils sont très ouvert aux mentalités Gnomes.

Gnomes notablesModifier

RemarquesModifier

  • Au début, il a été dit que la moitié du peuple Gnome a été tué lors de l'invasion de troggs, mais plus tard il a été précisé que c'était en fait 80%.
  • Les Gnomes ont été, jusqu'à Mars 2014, la seule race initiale à ne pas apparaître dans une cinématique. Tom Chilton a expliqué que les gnomes ont été ajoutés à World of Warcraft "assez tard dans son développement, quand les cinématiques était déjà ... en pleine production" indiquant que "depuis lors, il n'a pas vraiment été une excellente occasion de mettre en valeur les gnomes, "en raison de facteurs tels que les scénarios. Cela a été enfin corrigée quand un gnome mâle a été choisi comme le personnage principal de Blizzard" Wish You Were Here ".
  • Pendant la Seconde Guerre, les gnomes sont alliés avec l'Alliance de Lordaeron, mais ils ne sont pas mentionnés. Cependant, le Grand Bricoleur Gelbin Mekkanivelle y joue un rôle primordial, puisqu'il est en charge de la construction du système de transport entre Hurlevent et Forgefer.
  • Il semble que le poste de Grand-Bricoleur peut être tenu par une personne indéfiniment, tant qu'elle est réélus à chaque fois à la fin de leur "mendat". Gelbin est un bon exemple, c'est ce dernier qui a dirigé les gnomes depuis qu'il était jeune et cela bien avant la Seconde Guerre. Bien que le temps exact est inconnu combien de temps, la Seconde Guerre était d'environ 20 ans avant le début de World of Warcraft, ce qui signifie qu'il a occupé le poste plupart de sa vie.
  • Les Gnomes, parfois, se réfèrent largement aux autres races intelligentes qui ne sont pas près de leur propre stature "Folk Tall".
  • Ils sont exprimés par Dino Andrade.
  • Ils sont considéré comme une Race "Troll", et "TGCM" par une grande partie de Rolistes.

Source(s) et site(s) diversModifier

Pages dans la catégorie « Gnome »

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard